Fil d'ariane

Chapelure

Titre Décryptage

 

Décryptage

 

Texte M2 (En-tete) Acheter ou vendre d'occasion

tirelire cochon

Acheter et vendre d’occasion, une vraie chance pour notre porte-monnaie et pour la planète ?

Vous êtes-vous déjà demandé quel impact vos achats avaient sur l’environnement ? Quelle était l’énergie nécessaire pour fabriquer un jean, une voiture ou un téléphone ? Probablement pas. Et pourtant nos modes de consommation ont un impact important sur la santé de la planète. Acheter d’occasion nous permettrait-il alors, non seulement de faire des économies mais aussi de préserver l’environnement ? On serait tentés de répondre oui et pourtant cela n’est pas si simple. On vous dit tout !

Pourquoi acheter d'occasion

Le marché des produits d’occasion pèse aujourd’hui plus de 7 milliards d’euros en France (Source XERFI Precepta) et sa part ne cesse d’augmenter. On trouve de tout en seconde main : voiture, téléphone, livres, meubles, vêtements… Ce mode de consommation présente des avantages certains comme notamment celui de nous permettre de réaliser des économies et dans une certaine mesure de préserver l’environnement. Du moins, c’est ce que prônent les géants du secteur que nous connaissons tous au moins de nom : LebonCoin, Vinted mais aussi les grandes enseignes comme C-Discount, La Redoute, Auchan et Leclerc…

Pourquoi acheter d’occasion ?

La première raison est sans aucun doute la volonté de réaliser des économies. Les produits d’occasion ou reconditionnés sont généralement bien moins chers que les produits neufs. Il existe aujourd’hui des sites Internet qui vous permettent de comparer le prix d’un objet neuf et d’un objet d’occasion afin que vous puissiez vérifier si vous faites ou non des économies !

Autre préoccupation et non des moindres, avoir une consommation plus respectueuse de l’environnement. En effet, un produit d’occasion ou reconditionné n’a normalement nécessité aucune consommation d’une nouvelle ressource ni ne génère de déchets. Normalement….

Que peut-on acheter d’occasion ?

Tout ou presque ! On peut parler des livres, des meubles, mais ce qui vient en premier à l’esprit, tant ce marché est ancien, est sans aucun doute celui des voitures d’occasion. En 2020, cinq millions de voitures ont été vendues d’occasion. Principale raison : l’occasion, c’est moins cher que le neuf. Une recherche sur quatre concerne des véhicules de moins de 2 500 euros ! Deux ventes d’occasion sur trois se font de particulier à particulier.  Cependant, pas toujours facile de faire confiance à un particulier qui peut avoir trafiqué le compteur kilométrique de la voiture par exemple ou ne pas avoir effectué réellement certaines réparations essentielles. De nouvelles enseignes vous proposent désormais de vendre votre voiture à votre place moyennant une commission comme pour les agences immobilières ou bien de la reconditionner pour la vendre en meilleur état et avec une garantie qui rassurera l’acheteur.

Autre bien concerné par le marché de l’occasion, le téléphone portable. Sur vingt millions de smartphones vendus en 2021, deux millions l’ont été en reconditionné, c’est-à-dire d’occasion. Et ce marché ne cesse de progresser (+ 4 % par an quand le neuf perd 5 % par an !). On peut désormais s’acheter un portable dernier cri sans payer le prix fort ! Attention cependant aux pratiques parfois douteuses : vices cachés, écrans non conformes, batteries défectueuses et difficultés à se faire rembourser ou à échanger le produit en cas de problème.

Vous pouvez aussi acheter votre électroménager en seconde main avec le développement d’enseignes qui vous proposent des produits remis en état ou d’exposition ou encore présentant des défauts esthétiques qui n’entachent en rien leur bon fonctionnement.
Mais aussi vos meubles, votre vaisselle… dans les brocantes et les vide-greniers. Il suffit dans ces cas-là d’avoir l’œil afin de savoir débusquer la bonne affaire et parfois de savoir négocier ! Nul doute que vous pourrez ainsi réaliser de belles affaires et passer un bon moment.

Autres bien d'occasion

Autre bien d’occasion qui a le vent en poupe : le vêtement.

En 2019, 40 % des Français ont acheté un vêtement d’occasion contre 15 % en 2010 et ce chiffre ne cesse de croitre notamment avec le développement d’applications comme Vinted. Quand on connait ce que la Fast Fashion ou mode à petit prix, rapidement démodée, coûte à l’environnement, on pourrait penser que recycler ses vêtements en les revendant plutôt qu’en les jetant serait une bonne idée pour l’environnement. Et c’est le cas sur le papier car, dans les faits, pas vraiment.

  CHIFFRES

• 86 % des Français sont motivés par les économies en achetant des biens d’occasion

• 78 % sont motivés par une consommation plus respectueuse de l'environnement

(Source ONEY 2021)

Les effets pervers de l’occasion

Les effets pervers de l’occasion

Prenons l’exemple des vêtements. Grâce à la technologie, il y a juste besoin d’un clic pour recevoir notre coup de cœur directement à la maison en ayant quelque peu négocié son prix, déjà attractif. On a l’impression d’avoir fait une super affaire alors même qu’on sait pertinemment que l’on n’a pas vraiment besoin de cet énième T-Shirt ou paire de baskets ! Peut-être que si on avait pris le temps d’appliquer la méthode BISOU, on aurait évité cet achat compulsif et sa revente deux mois après ! avec quand même une perte de sa valeur de l’ordre de 40 % ! Et surtout, on aurait peut-être pris en compte les effets pervers de ce mode de consommation.
 

Méthode BISOU & chiffres

La méthode BISOU pour limiter sa consommation :
 

B comme Besoin : en ai-je vraiment besoin ?

 I  comme Immédiat : puis-je attendre quelques jours avant d’acheter ?

S comme Semblable : ai-je déjà un produit similaire ?

O comme origine : quelle est l’origine de ce produit ?

U comme Utile : Cet objet m’est-il vraiment utile ?

  CHIFFRES

• 45 % des Français achètent régulièrement d’occasion

Les produits les plus vendus et achetés d'occasion :

1. Les livres

2. Les vêtements et accessoires pour adultes

3. Les vêtements et accessoires pour enfants

4. Les produits High Tech

5. Les jouets

• 64 %
des achats d'occasion se font via Internet

Effets multiples

Et ces effets sont multiples :

☛ Augmentation de la consommation :

Généralement, on revend ses vêtements d’occasion par exemple, non pas pour en racheter d’autres de seconde main mais plutôt pour en acheter des neufs en diminuant son budget ! l’environnement n’en sort pas gagnant !

Augmentation de la consommation d’énergie :

Les serveurs qui abritent les données des sites Internet fonctionnent en continu et sont de grands consommateurs d’électricité, issue en majorité des centrales à charbon. On estime à 67 millions le nombre de serveurs, stockés dans 8 000 data centers (sorte de hangars de stockage), chacun nécessitant autant d’électricité qu’une ville de 50 000 habitants !

Augmentation des transports polluants :

88 % du transport du paquet que vous attendez avec impatience se fait par la route, ce qui augmente l’émission de particules fines et les gaz à effet de serre

Augmentation des emballages

Eh oui ! pour expédier votre achat, il faut l’emballer et même bien l’emballer !

Au final, la seule façon de préserver l’environnement tout en se faisant plaisir est de changer nos habitudes de consommation. L’idée est de n’acheter que ce dont on a réellement besoin en arrêtant l’achat compulsif. Avoir quatre T-Shirts identiques de couleurs différentes ne nous rendra ni plus beaux ni plus heureux.

 

Savez-vous ?

Savez-vous que :

☛ La confection d'un blue-jean nécessite 10 000 litres d’eau, soit la consommation moyenne d’un ménage pour 3 mois ?

☛ La fabrication d’un smartphone émet 57 Kg de Co2, soit l’émission d’une petite voiture qui parcourt 600 km ?

La fabrication d’un réfrigérateur consomme autant d’électricité qu‘un ménage moyen sur une année, soit 900 kWh ?

La production d’une tonne d’aluminium, présent dans la plupart de nos produits (électronique, meubles, objets de déco, électroménager…), nécessite 125 millions de litres d’eau, soit 1,6 millions de douches ?

 

Ne jamais acheter d'occasion

 ☛  CE QU'IL NE FAUT JAMAIS ACHETER D'OCCASION

  • Les chaussures : pour des questions d’hygiène et de confort. Chacun d’entre nous a une démarche différente et cela pourrait vous occasionner des problèmes d’aplomb et donc des douleurs ;
  • La lingerie ou maillot de bains : pour des raisons d’hygiène, là encore, car certaines bactéries peuvent résister à plusieurs lavages ;
  • Un matelas : encore des raisons d’hygiène (vous éviterez de faire entrer chez vous des punaises de lit ou autres petites bêtes indésirables) et aussi de confort car vous risquez d’être déçu par son soutien ou sa fermeté ;
  • Certains articles de puériculture : ne pas acheter un siège auto d’occasion car vous ne savez pas si ce dernier n’a pas subi de choc (à plus de 10 km/h, il perd ses capacités protectrices), ni de biberon (possibilité de bisphénol A) ;
  • Un casque de vélo : pour la même raison que le siège auto ;
  • Les pièces détachées pour voiture (hors pare-chocs et pare-brises) ;
  • Du parfum ou du maquillage : attention aux contrefaçons et aux substances qu’ils peuvent contenir.

 

titre "Consultez tous les articles de la rubrique Décryptage"

Consultez tous les articles de la rubrique Décryptage

4- La santé est dans votre assiette

3- Vers une nouvelle organisation du travail

2- La crise sanitaire du Covid-19 : un électrochoc pour notre société ?

1- Préservons la terre de nos enfants avec des gestes simples

bloc FOND gris

 
 

Titre (Vignette+picto) autres rubriques Le Mag

Découvrez les autres rubriques du Mag CNM Info

Cliquez sur l'une des vignettes ci-dessous

Agrégateur de contenus