Fil d'ariane

Chapelure

Titre Décryptage

 

Décryptage

 

Texte M2 (En-tete) La santé est dans votre assiette

cuisiner en s'amusant

La santé est dans votre assiette

« Que la nourriture soit votre premier médicament », disait Hippocrate. On ne remplit pas seulement notre estomac pour satisfaire notre faim. On nourrit aussi notre cerveau, notre cœur, nos muscles, notre foie et on préserve notre santé dans le meilleur des cas. On vous dit tout pour que votre alimentation soit votre meilleure alliée santé !

Tout sur votre alimentation

Aujourd’hui, entre ceux qui mangent trop ou pas assez, mal ou trop vite, le contenu de nos assiettes est souvent déséquilibré, ce qui peut nuire de
façon significative à notre santé. Même si l’alimentation reste au cœur de la préoccupation quotidienne des Français, « bien manger » n’a pas toujours signifié la même chose.
 

Un concept qui a évolué

Pendant longtemps, « bien manger » signifiait avant tout manger à sa faim, ne pas manquer et ne pas s’empoisonner. L’apport calorique d’un repas était le seul critère important. Puis les aspects qualitatifs et gustatifs sont apparus progressivement.

En Europe, c’est avec l’essor de la gastronomie à la Renaissance, puis l’invention de la nouvelle cuisine dans les années 1970, que l’on est passé d’« entrée-plat-dessert » à « goût-saveurs-raffinement ». Il aura fallu attendre les crises sanitaires de la vache folle, des lasagnes de cheval ou de la salmonelle dans le lait pour que le lien entre santé et nourriture s’impose à tous. Il existe aujourd’hui des arguments scientifiques incontestables sur les relations entre apports nutritionnels et risques de maladies chroniques, de cancers… Il est établi qu’une alimentation suffisante, équilibrée et diversifiée est indispensable à la croissance, au maintien des fonctions essentielles comme l’immunité et à la prévention de nombreuses maladies.
 

Un seul impératif : l’équilibre

Les premières règles à respecter sont de varier les saveurs et de manger avec plaisir. Des repas en liberté surveillée, où les seuls interdits – sauf contre-indications médicales – sont les excès et les carences. Il est important de manger de tout, parce que chaque aliment apporte les nutriments nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. Une bonne alimentation repose sur ce que l’on appelle la « règle de trois », fondée sur le juste équilibre entre lipides, protides et glucides permettant de répondre aux besoins de notre corps.

  • Les lipides (ou graisses)

    sont les réserves d’énergie de notre organisme. 70 % de notre cerveau en est constitué et toutes nos cellules sont entourées de membranes lipidiques. Il en existe deux catégories.

    Les acides gras saturés :

    beurre, fromage, graisse animale, huile de palme…, présents dans notre alimentation, ils jouent un rôle important au niveau de nos défenses immunitaires. Ils ne doivent pas représenter plus de 8 % des acides gras consommés par jour.

    Les acides gras insaturés :

    sont dits essentiels parce que l’organisme ne les fabrique pas (il s’agit des oméga-3 et -6).

  • Les protéines permettent de construire, réparer et remplacer nos cellules. Elles sont indispensables à l’entretien de nos os et de nos muscles. On les trouve essentiellement dans la viande, le poisson, les produits laitiers et le blanc d’œuf.

  • Les glucides sont le carburant de notre cerveau. Ils se divisent en sucres rapides (sucre, miel, fruits), qui passent dans le sang et influent sur la production d’insuline, et sucres lents (céréales, pâtes, pain, riz et légumes secs) qui fournissent l’énergie.

Quels aliments manger & chiffres

Quels aliments manger pour préserver notre santé ?

Préserver son système immunitaire

  • L’ail (anti-inflammatoire)
  • Le kiwi (vitamines E et C)
  • La banane (vitamine B6)

Prévenir et lutter contre certains cancers

  • Les petits poissons (maquereau, sardine, hareng)
  • Les gros poissons (thon, espadon)
  • Le brocoli et les choux
  • La tomate
  • Le curcuma
  • Le thé vert

Prévenir le diabète de type 2

  • Les légumes : endives, haricots verts, tomates et aubergines
  • Les poissons non-gras et volailles
  • La pastèque, la pomme, les fraises ou le cassis

Entretenir son cœur

  • Les légumes et les fruits
  • Les poissons riches en oméga-3
  • Les amandes et noisettes
  • Le thé et le café
  • Le chocolat
  • Le pain aux céréales

Éviter la maladie d’Alzheimer

  • Le raisin rouge
  • L’huile d’olive
  • La laitue et le cresson
  • Les fruits de mer
  • Le thé vert
  • La grenade et le curcuma

Freiner le vieillissement

  • Le gingembre
  • Les fraises et myrtilles
  • Le chocolat noir
  • Les graines de lin
  • Les poissons riches en oméga-3
  • Les légumes orange, jaunes et rouges

  QUELQUES CHIFFRES

• 30 %

des cancers sont dus à la "malbouffe" (consommation de plats trop gras, trop salés, trop sucrés)
 

• 80%

des français sur 10 sont attentifs à la préservation de leur santé au quotidien
 

• 42 %

des adultes consomment moins de 5 fruits et légumes par jour
 

• 12 minutes

c'est le temps passé à table aujourd'hui contre 60 minutes il y a 60 ans
 

• 30 %

des apports caloriques quotidiens sont issus d'aliments ultra-transformés
 

• 41%

des Français estiment trop élevé le coût d'un régime alimentaire équilibré

 

Derniers conseils

Derniers conseils…

Il est aussi important d’observer la règle des trois repas par jour (petit déjeuner, déjeuner et dîner) en prêtant une attention particulière au respect de ses sensations de faim comme de satiété. Elles ne sont pas figées et peuvent changer chaque jour. Le temps accordé aux repas participe au sentiment de satiété. Dans l’idéal celui-ci doit durer au moins une vingtaine de minutes, temps nécessaire à l’estomac pour commencer à brasser les aliments ingérés. N’oublions pas pour cela de bien mâcher chaque bouchée.

Et n’oublions pas non plus de favoriser les produits locaux et de saison et de cuisiner de bons petits plats !

☛ Comment débusquer le sucre sur les étiquettes

Dans la liste des ingrédients affichés sur les étiquettes, le sucre se cache derrière plus de 61 appellations différentes ! Ils sont repérables par les noms en « ose » (glucose, fructose, maltose…), mais aussi en « ol » (sorbitol, maltitol…). À cela s’ajoutent tous les sucres naturels (mélasse, miel…).

☛ Quels modes de cuisson ?

Quel que soit l’aliment, mieux vaut privilégier les cuissons rapides pour éviter la perte de nutriments, bons notamment pour le cœur. Les cuissons longues doivent être occasionnelles. Les cuissons à la vapeur, en cocotte ou au four sont conseillées pour la cuisine du quotidien.

 

titre "Consultez tous les articles de la rubrique Décryptage"

Consultez tous les articles de la rubrique Décryptage

3- Vers une nouvelle organisation du travail

2- La crise sanitaire du Covid-19 : un électrochoc pour notre société ?

1- Préservons la terre de nos enfants avec des gestes simples

bloc FOND gris

 
 

Titre (Vignette+picto) autres rubriques Le Mag

Découvrez les autres rubriques du Mag CNM Info

Cliquez sur l'une des vignettes ci-dessous

Agrégateur de contenus