Fil d'ariane

Chapelure

Titre Focus

 

Focus

 

Texte M2 (En-tete) Harcèlement scolaire

harcèlement scolaire

Stop au harcèlement scolaire  !

Nous en avons tous fait l’expérience : les enfants peuvent être cruels entre eux. La cour de récréation peut rapidement se transformer en ring de boxe ! Parfois, la situation dégénère et conduit au harcèlement. Comment en reconnaître les signes ? Quelles peuvent en être les conséquences pour la victime ? Et enfin, que faire en cas de harcèlement ?

Harcèlement scolaire

Le harcèlement se définit comme une violence répétée, qui peut être verbale, physique ou psychologique. Il peut être le fait d’une ou plusieurs personnes. La victime, quant à elle, est souvent isolée, plus petite, plus faible physiquement et dans l’incapacité de se défendre.

Le harcèlement se fonde sur le rejet de la différence et sur la stigmatisation de certaines caractéristiques, telles que :
- l’apparence physique ;
- le sexe, l’identité de genre (garçon jugé trop efféminé, fille trop masculine…) ;
- un handicap ;
- un trouble de la communication qui affecte la parole ;
- l’appartenance à un groupe social ou culturel ;
- des centres d’intérêts différents…

Il y a dans ce comportement une notion de durée, de répétition et d’intention de nuire, de faire mal.

Avec les nouveaux moyens de communication, le harcèlement scolaire prend une nouvelle forme : le cyberharcèlement. Cette nouvelle forme ne laisse plus aucun répit à la petite victime, qui se retrouve poursuivie jusque dans sa chambre par le biais des réseaux sociaux.

Les signes qui doivent vous alerter

D’une manière générale, il faut être attentif à tout changement de comportement de votre enfant.
Ce peut être par exemple des difficultés soudaines à se lever le matin, un défaut manifeste de ponctualité, un besoin d’argent grandissant, le rejet subit de l’école. Mais aussi des marques de coups, du matériel ou des vêtements détériorés ou disparus, des angoisses, des maux de ventre… Le harcèlement peut conduire la victime à l’échec scolaire, mais aussi à la dépression et au suicide !

Comment en parler ?

« Es-tu harcelé à l’école ? » semble être une question trop directe à laquelle la plupart des enfants répondent par un haussement d’épaules ou un démenti assez véhément (afin de rassurer leur entourage et ne pas s’attirer les foudres de leur harceleur). Il faut alors se montrer un peu plus subtil et aborder le sujet en évoquant son propre ressenti en tant que parent, essayer d’impliquer l’enfant dans une discussion plus générale sur le harcèlement. L’important est de lui faire comprendre qu’il peut compter sur nous, psychologiquement et matériellement. Contrairement à ce que veut lui faire croire son harceleur, l’enfant n’est pas seul.

Que faire en cas de harcèlement ?

En cas de harcèlement en milieu scolaire, il est impératif de prévenir l’établissement au sein duquel se déroulent les faits et de répertorier précisément chaque acte de violence afin de pouvoir en faire état lors de la procédure pour faire cesser la situation. L’établissement se doit d’entendre séparément chaque partie (victime, auteur(s) du harcèlement, familles, témoins…) afin de prendre les mesures adéquates. Par ailleurs, il est préférable de consulter un professionnel de santé qui se mettra en relation avec le médecin scolaire et qui examinera l’enfant victime afin de déterminer son état de santé physique et mental pour éviter toute situation dramatique.
L’enfant pourra éventuellement bénéficier d’un projet d’accueil individualisé (PAI) afin d’aménager son emploi du temps et éviter ainsi tout décrochage scolaire. Vous pouvez aussi, s’il le souhaite, décider de le changer d’école. Attention cependant que cela ne soit pas vécu comme une fuite devant l’agresseur et que le harcèlement ne se poursuive pas sur les réseaux sociaux.

Que faire en cas de harcèlement

Que faire en cas de harcèlement ?

En cas de harcèlement en milieu scolaire, il est impératif de prévenir l’établissement au sein duquel se déroulent les faits et de répertorier précisément chaque acte de violence afin de pouvoir en faire état lors de la procédure pour faire cesser la situation. L’établissement se doit d’entendre séparément chaque partie (victime, auteur(s) du harcèlement, familles, témoins…) afin de prendre les mesures adéquates. Par ailleurs, il est préférable de consulter un professionnel de santé qui se mettra en relation avec le médecin scolaire et qui examinera l’enfant victime afin de déterminer son état de santé physique et mental pour éviter toute situation dramatique.
L’enfant pourra éventuellement bénéficier d’un projet d’accueil individualisé (PAI) afin d’aménager son emploi du temps et éviter ainsi tout décrochage scolaire. Vous pouvez aussi, s’il le souhaite, décider de le changer d’école. Attention cependant que cela ne soit pas vécu comme une fuite devant l’agresseur et que le harcèlement ne se poursuive pas sur les réseaux sociaux.

QUELQUES CHIFFRES :

25 % des collégiens déclarent avoir connu au moins une atteinte via les réseaux sociaux

700 000 élèves victimes de harcèlement en France, soit près de 1 enfant sur 10

12 % des écoliers de CE2, CM1 et CM2 sont victime de harcèlement

10 % des collégiens sont victime de harcèlement

4 % des lycéens sont victime de harcèlement

1 fille sur 5 a été insultée en ligne

1 fille sur 6 est victime de cyberviolence à caractère sexuel

Le harcèlement devant les tribunaux

Le harcèlement devant les tribunaux

En cas de procédure judiciaire, sachez que la sanction dépend de l’âge de la victime. Si celle-ci à moins de 15 ans, le harceleur risque jusqu’à 3 ans de prison et une amende maximale de 7 500 euros. Si elle a plus de 15 ans, la peine de prison est ramenée à 2,5 ans.
 

Harcèlement : ne restez pas seuls

Harcèlement : ne restez pas seuls

Le numéro vert Non au harcèlement (3020) est ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 20 h et le samedi de 9 h à 18 h.

Si le harcèlement a lieu sur Internet, vous pouvez joindre Net écoute (0800 200 000), un numéro gratuit, anonyme et confidentiel, ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 19 h.

 

titre "Consultez tous les articles de la rubrique Focus"

Consultez tous les articles de la rubrique Focus

2- Fausses informations, ne vous laissez plus berner !

1- Dossier médical partagé, une fausse bonne idée ?

bloc FOND gris

 
 

Titre (Vignette+picto) autres rubriques Le Mag

Découvrez les autres rubriques du Mag CNM Info

Cliquez sur l'une des vignettes ci-dessous

Agrégateur de contenus