Fil d'ariane

Titre Prévention

 

Prévention

 

Texte M2 (En-tete) Les clés d'un bon sommeil

femme dans un lit

Les clés d'un bon sommeil

Nous passons 1/3 de notre vie à dormir mais ce n’est pas pour cela que nous avons tous un bon sommeil, un sommeil qui nous permet d’attaquer une nouvelle journée en pleine forme.
Quel est vraiment le rôle du sommeil ? Quelles sont les conséquences en termes de santé d’un mauvais sommeil et comment trouver le bon ? On vous dit tout !

Qui n’a pas déjà mis du temps à s’endormir en se tournant, retournant, tapant son oreiller ? Qui ne s’est pas réveillé en pleine nuit avec des idées par milliers qui lui tournent dans la tête ? 20 % d’entre nous souffrent d’insomnie chronique, c’est-à-dire passent au moins trois nuits blanches ou ressenties comme telles par semaine, et ce pendant trois mois consécutifs.
Avoir un mauvais sommeil peut vous gâcher la vie et avoir des effets néfastes sur votre santé car ce dernier est essentiel.

Le sommeil, un élément essentiel

S’il existe bien des différences biologiques liées au sexe (chromosomes, hormones…), le renoncement aux soins des femmes est un facteur important de baisse de leur espérance de vie en bonne santé.

Le sommeil, un élément essentiel de notre santé

On ne peut pas vivre sans dormir. Le sommeil est le moment où le cerveau sécrète l’hormone de croissance, celle qui permet à l’enfant de grandir et à l’adulte de se réparer après une journée bien remplie. Dormir favorise le fonctionnement du système nerveux : au repos, le cerveau consolide ce qu’il a mémorisé tout le jour. Faute de sommeil réparateur, notre système immunitaire se met à dysfonctionner. Nous devenons plus sensibles aux infections. 
On parle de sommeil réparateur lorsque le cerveau est au repos, quand l’activité cérébrale est lente. Cela coïncide avec le sommeil profond qui survient durant les deux à trois premiers cycles de sommeil. Un adulte a généralement besoin de 7 à 8 heures de sommeil par jour pour être en forme, soit environ 5 cycles de sommeil d’une heure et demie chacun. Cependant cette durée peut varier d’une personne à une autre, certains ayant moins besoin de dormir que d’autres. L’important est de ne pas interrompre un cycle de sommeil en plein milieu.
C’est l’arrivée de la nuit noire qui donne le signal au cerveau de sécréter la mélatonine, l’hormone qui favorise le sommeil. En même temps, la température centrale du corps baisse pour atteindre un minima le matin avant de remonter et de provoquer le réveil.

Pourtant si cette mécanique bien huilée se grippe et que le sommeil se détraque, cela peut avoir de nombreuses conséquences sur notre santé.

Les conséquences d’un mauvais sommeil sur la santé

Il peut y avoir deux sortes de mauvais sommeil : celui qui provient des difficultés d’endormissement et celui des réveils nocturnes. Quel qu’il soit, un sommeil perturbé est un véritable ennemi pour notre santé. Il ne permet pas à notre corps de se ressourcer, de regagner l’énergie dont il a besoin. Notre foie et nos reins ne parviennent pas à se débarrasser de toutes les toxines, les tissus de notre organisme ainsi que les cellules de notre cerveau ne se régénèrent pas, le corps ne se libère pas des tensions physiques accumulées pendant la journée, nous manquons de vigilance, des troubles de la mémoire peuvent se faire sentir tout comme des perturbations de la vue, de l’humeur et du poids ! Et à cela peut s’ajouter l’apnée du sommeil et ses conséquences cardiovasculaires (CNM Info n°65).

Avez-vous un bon sommeil + chiffres

Avez-vous un bon sommeil ?

Question 1 :
Votre sommeil est-il fragmenté ?

Question 2 :
Rencontrez-vous des difficultés à vous endormir ?

Question 3 :
Vous arrive-t-il de vous réveiller avant l’heure souhaitée ?

Question 4 :
Le matin, vous réveillez-vous fatigué ?

Question 5 :
Vous arrive-t-il d’avoir besoin de sieste dans la journée ?

Si vous avez répondu oui à l’une de ces questions, il est temps d’améliorer votre sommeil !

 

 

  CHIFFRES

• 7 à 8 heures par jour de sommeil

• 20 % des Français souffrent d'insomnie chronique

• 3 millions de Français souffrent d'apnée du sommeil
     (Source Inserm)

Les clés d'un bon sommeil

Avoir un bon sommeil, pour la majorité d’entre nous, n’est pas sorcier ; il y a seulement quelques bonnes habitudes à prendre :

- Être régulier : essayer d’aller au lit et de vous lever tous les jours à la même heure pour régler votre horloge biologique ;

- Manger correctement le soir en privilégiant les aliments riches en tryptophane (acide aminé) qui favorisent la production de l’hormone du sommeil ;

- Écouter les signaux du sommeil : des paupières qui deviennent lourdes, des bâillements successifs, il est temps de se coucher ;

- Pratiquer des activités calmes le soir en évitant le sport qui maintient une température élevée du corps alors que celle-ci a au contraire besoin de baisser pour préparer l’organisme au repos ;

- Eviter thé, café et cola après 16 h ;

- Tamiser les lumières une heure avant de se coucher afin d’indiquer au cerveau que l’heure du coucher approche et préférer une température autour de 19 degrés ;

- Supprimer les écrans une demi-heure avant de vous coucher car la lumière bleue empêche la sécrétion de la mélatonine ;

- Choisir un bon oreiller qui soit à la fois « cocooning », confortable et doux pour vos cervicales ;

- Trouver la bonne position. Physiologiquement celle sur le côté droit est très intéressante car elle permet une meilleure vidange gastrique, un réchauffement du foie et du cœur. Mais pas de panique si vous préférez dormir sur le gauche ou sur le dos. Le principal est que vous soyez bien !

- Pratiquer des exercices de respiration pour éloigner le stress et des automassages afin de détendre les zones soustension.

Normalement, avec toutes ces précautions et une bonne tisane, vous devriez faire un bon dodo !

 

titre "Consultez tous les articles de la rubrique Prévention"

Consultez tous les articles de la rubrique Prévention

6- Renoncement des femmes aux soins gynécologiques

5- Prévenir et soigner l’apnée du sommeil

4- Les webinaires au service de la prévention

3- Au secours, je grince des dents !

2- Bougez, bougez et bougez encore !

1- Vers une meilleure prise en charge de la douleur

bloc FOND gris

 
 

Titre (Vignette+picto) autres rubriques Le Mag

Découvrez les autres rubriques du Mag CNM Info

Cliquez sur l'une des vignettes ci-dessous

Agrégateur de contenus