Fil d'ariane

Chapelure

Tout savoir sur le sport sur ordonnance

homme faisant du sport avec encadrement

Tout savoir sur le sport sur ordonnance

Dans le cadre du parcours de soins des patients atteints d’une affection de longue durée (ALD), le médecin traitant peut prescrire une activité physique adaptée à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical du patient.

Le but est de :

  • Prévenir l’incidence des maladies chroniques
  • Limiter l’aggravation de l’état de santé des patients souffrant d’ALD
  • Réduire les risques de récidive

Qui peut en bénéficier ?

Le sport sur ordonnance concerne essentiellement les personnes atteintes de ce que l’on appelle une Affection de longue durée (ALD). Il s’agit par exemple d’insuffisance cardiaque, d’AVC, de diabète de type 1 et 2, de myopathie, d’insuffisance respiratoire chronique… Retrouvez la liste des ALD sur le site www.ameli.fr.

Quelles sont les activités concernées ?

Quand on parle d’Activité Physique Adaptée, il s’agit généralement d’activité physique :

  • Quotidienne ou pour le moins régulière
  • De loisir
  • D’exercices programmés
  • Nécessitant des mouvements du corps.

Ces activités sont définies en fonction des aptitudes et des besoins spécifiques du patient ne pouvant pratiquer une activité physique dans les conditions normales.

Il peut donc s’agir de : vélo, natation, marche, gymnastique…

Qui peut s’occuper de votre activité physique prescrite par votre médecin ?

Toutes ces activités doivent cependant être encadrées par un ou plusieurs professionnels (kinésithérapeute, éducateur sportif spécialisé,…) afin qu’elles soient bien adaptées à l’état de santé du patient.

Qui rembourse quoi ?

Il faut savoir que ce n’est pas la Sécurité Sociale qui vous remboursera vos séances d’activité physique prescrites par votre médecin mais votre mutuelle. C’est le cas notamment de la CNM qui participe financièrement à votre pratique d’une activité physique.

Certaines collectivités territoriales proposent aussi des aides pour financer les APA avec l’appui des agences régionales de santé, des conseils départementaux ou des communes.

 

Je partage cet article

titre actu

ARTICLES SIMILAIRES