Fil d'ariane

Chapelure

Reconfinement : limiter le stress

zen en famille

Reconfinement : quelques conseils pour limiter le stress

Retour à la case confinement qui, malgré les aménagements par rapport au 1er, met notre corps et surtout notre moral à rude épreuve. Comment rester zen malgré tout ?

1 – Laisser la nostalgie nous dorloter
Parce que c’était la vie d’avant, on est parfois tenter de faire place nette et de jeter des photos, des BD, des objets qui nous rappellent notre jeunesse. Pourtant quand le présent et le futur sont incertains, la nostalgie peut nous aider. Nos souvenirs sont des « balises » ou s’accrochent des émotions positives et s’y replonger aide à traverser des périodes difficiles.

2 – Rester zen grâce à la respiration abdominale
La respiration abdominale est un exercice que l’on peut faire à n’importe quel moment de la journée, dès que l’on ressent les premières tensions liées au stress. Concrètement, on inspire tout en gonflant le ventre et on expire en le rentrant. A faire au moins 3 fois par jour.

3 – Libérer notre esprit
Si nos corps doivent rester enfermés, notre esprit lui doit pouvoir vagabonder à sa guise ou pour le moins 10 minutes par jour. C’est le moment où on débranche les écrans et on se laisse porter au gré de nos pensées. Cela stimule la créativité et permet de se recentrer sur soi même.

4 – Bouger quand même
Même si nous passons la majorité de notre temps assis à travailler, il faut essayer de trouver dans la journée un maximum de raisons de bouger. Aller boire un verre d’eau dans la cuisine plutôt que laisser une bouteille près de son bureau, faire une pause au moins toutes les deux heures en faisant quelques étirements et profiter au maximum de l’heure autorisée pour sortir et s’aérer en cette période de confinement, sans oublier son attestation !

5 – Créer des émotions positives
Pour rester optimiste, il paraît qu’il faut simplement le vouloir… Pas toujours facile quand on ne sait pas de quoi demain sera fait ! Mais quelques « trucs » peuvent nous aider à garder le moral. Faire une lettre de gratitude à un ami, un amour, un enfant, un parent que vous souhaitez remercier pour tout ce qu’il vous apporte. Pas besoin de l’envoyer. Le but est juste de constater combien vous avez de la chance d’être ainsi entouré. Un sms ou un coup de fil peut aussi faire l’affaire. Prévoir au moins une fois par semaine de faire une activité qui fasse plaisir et qui se réaliser indépendamment des contraintes actuelles. Un bon repas, un moment de lecture, un bain… Un moment rien qu’à vous qui qui apaisera vos angoisses et vous rendra plus résistant aux incertitudes de l’avenir.
 

Je partage cet article

titre actu

ARTICLES SIMILAIRES