Fil d'ariane

Chapelure

Peur panique des aiguilles ? Vous n’êtes pas seuls !

peur vaccination enfant

Peur panique des aiguilles ? Vous n’êtes pas seuls !

Quand on a si peur des aiguilles qu’on ne peut plus se raisonner et donc se soigner, cela s’appelle la bélonéphobie et cela peut se soigner.

Près de 9 % des adultes (et des enfants !) ont la phobie des aiguilles et cela n’est pas anodin car cela peut conduire au renoncement aux soins comme les vaccins ou prises de sang pourtant primordiales dans le diagnostic de certaines maladies.

Cette phobie se manifeste par une anxiété immédiate à la vue d’une aiguille. Vous pouvez ressentir des sueurs, le ventre noué, des palpitations cardiaques ou encore des vertiges. Cela peut même aller jusqu’au malaise vagal et à la perte de connaissance.

Comment vaincre cette phobie ?

Tout d’abord il faut en comprendre l’origine. Toute phobie ou angoisse est née d’un traumatisme. Une consultation avec un psychologue ou un psychiatre peut permettre de déterminer d’où vient cette bélonéphobie. Certains évoquent un sentiment de culpabilité ressenti au moment d’une consultation, le fait de ne pas se sentir à la hauteur.

Il est aussi important avant la pratique d’un acte médical faisant appel à une aiguille de prévenir le personnel médical. Il peut vous aider à surmonter votre angoisse en déplaçant votre attention. Vous pouvez aussi avoir recours à l’hypnose ou à un patch anesthésiant de surface posé avant la piqure. Si le patient est un enfant, il est recommandé aux parents de dédramatiser en intégrant la piqure à l’histoire du soir, en pratiquant une prise de sang au doudou…
 

Je partage cet article

titre actu

ARTICLES SIMILAIRES