Fil d'ariane

Chapelure

Doliprane, Advil, aspirine : la fin de l’accès libre

anti-douleurs

Doliprane, Advil, aspirine : la fin de l’accès libre

Les médicaments les plus consommés par les Français ne sont plus en accès libre depuis le 15 janvier 2020 afin de limiter les risques liés à un mauvais usage et renforcer ainsi le rôle de conseil du pharmacien.

Cette mesure s’inscrit dans la continuité des actions menées afin de sécuriser l’utilisation de ces médicaments parfois consommés comme des bonbons. 
Elle sera aussi complété par l’arrivée dans les prochains mois d’un message sur les boîtes de médicaments contenant du paracétamol afin d’alerter sur le risque pour le foie en cas de surdosage.

Ces médicaments essentiellement utilisés en automédication comme antidouleur ou anti-fièvre étaient jusqu’à présent vendus en accès direct, en se servant soi-même dans les rayons de la pharmacie. 

Mais ces dernières années il a été démontré qu’un mauvais usage comporte des risques. Un surdosage de paracétamol peut provoquer de graves lésions du foie, entraîner ce que l’on appelle la maladie du foie gras, et nécessiter une greffe voir aboutir au décès.

Pour un adulte sain de plus de 50 kg, la dose maximale de paracétamol est de 3 gramme par 24 heures et la durée maximale de traitement est de 3 jours en cas de fièvre, 5 jours en cas de douleur, en l’absence d’ordonnance.
 

Je partage cet article

Agrégateur de contenus

Nos vidéos

Découvrez l' ensemble des vidéos de la CNM ici