Fil d'ariane

Chapelure

Aider une association depuis son salon, c’est possible !

solidarite

Aider une association depuis son salon, c’est possible !

Tous confinés, Tous engagés… Même si nous sommes déconfinés, ce mouvement perdure et permet aux entreprises par le biais de leurs salariés et sur leur temps de travail ou leur chômage partiel de mettre leurs compétences au service de ceux qui en ont besoin. Mode d’emploi…

Offrir de son temps, de son savoir-faire sans se déplacer et donc sans se mettre en danger est une belle idée, qui fonctionne par le biais d’une plateforme libre d’accès. C’est une forme de mécénat de compétences au service de causes solidaires.
 

En quoi consiste le mécénat de compétence ?
Le mécénat est engagement libre d’une entreprise au service de causes d’intérêt général. Il peut être fait sous la forme d’un don financier, de produit ou d’un apport de compétences. C’est ce que propose le projet « Tous confinés, tous engagés ».
Le mécénat de compétences consiste à mettre à disposition des collaborateurs, sur leur temps de travail afin qu’ils réalisent des actions d’intérêt général mobilisant leur savoir-faire.

Le mécénat d’entreprise s’inscrit dans une problématique de RSE mais permet aussi d’apporter de la cohésion interne, de motiver les salariés de les rendre fiers d’eux et de leur entreprise. Elle renforce sa réputation et son attractivité. Quant à l’association, elle est soutenue par un appui humain, acquiert de nouveaux savoir-faire pour consolider et développer son activité.
 

De nombreuses entreprises auprès des associations pendant la crise sanitaire
Ce sont 170 entreprises et 350 associations partenaires qui se sont retrouvées sur la plateforme « Tous confinés, tous engagés ». Les entreprises ont bénéficié d’un kit de mobilisation pour informer les équipes. Certaines ont contribué aux missions lancées par le gouvernement, d’autres ont formé les ONG au télétravail ou sont intervenues sur des projets existants.
Entraide entre collègues pour soutenir ceux en première ligne sur le terrain (soutien scolaire, prêt de matériel informatique) pour les associations, coaching à distance, prêt de voiture pour les soignant ou encore préparation de repas pour les plus démunis. Le tout depuis son appartement. Voilà en quoi peut consister ce partage de compétences.

Reste à espérer que le mouvement se perpétue après le 11 mai et qu’il pérennise ainsi l’engagement solidaire des entreprises.
 

Je partage cet article

Agrégateur de contenus

Nos vidéos

Découvrez l' ensemble des vidéos de la CNM ici