Une mutuelle pour tous, adaptée aux besoins de chacun

Actualités CNM Prévoyance Santé

mercredi 21 mars 2018 Par CNM Prévoyance Santé

> Les Français accrocs au grignotage

38 % des Français ont pris l’habitude de manger entre les repas même s’ils ne délaissent pas pour autant les repas traditionnels à table qui sont autant de moments de convivialité.

Qu’est-ce qui motive ce grignotage ?
Pour 38 % des répondants à cette étude du Crédoc menée entre juillet et novembre 2017, c’est d’abord le plaisir qui motive ce grignotage devant le besoin de couper la faim (28 %) ou de décompresser (17 %). Et l’immense majorité de ces grignoteurs le font sans culpabiliser !

A quel moment a lieu ce grignotage ?
Cette nouvelle habitude alimentaire qui s’étale tout au long de la journée, débute en milieu de mâtinée vers 10/11h. Il s’agit généralement d’une boisson chaude accompagnée d’un fruit, d’un biscuit, de céréales. Le goûter est lui aussi plutôt sucré et ressemble comme deux gouttes d’eau à la pause du matin. Le salé ne fait son apparition dans le grignotage qu’au moment de l’apéritif. L’apéritif dinatoire est aujourd’hui régulièrement adopté par 42,2 % des Français. C’est un moment qui tend à remplacer le dîner à table et est domaine réservé du salé et du gras : chips, fromages, charcuterie, cacahuètes…

Si cette nouvelle tendance ne porte pas encore préjudice au repas traditionnel, il convient d’être vigilent car un tel grignotage nuit à l’équilibre alimentaire et peut avoir des conséquences sur le surpoids des Français.

 

Les Français et le grignotage