Une mutuelle pour tous, adaptée aux besoins de chacun

Actualités CNM Prévoyance Santé

mercredi 25 janvier 2017 Par CNM Prévoyance Santé

> Don d’organes : ce qui a changé au 1er janvier

Devant la pénurie d’organes, les autorités de santé tentent de faire évoluer les choses afin de simplifier le recours au don d’organes et faire disparaître certaines réticences.

A partir du 1er janvier 2017, le principe de « consentement présumé » est réaffirmé et à contrario il est plus simple d’exprimer son opposition et même d’exclure certains organes.
Ce qu’il faut savoir c’est qu’en France, nous sommes tous considérés comme des donneurs d’organes et de tissus tant que nous n’avons pas déclaré le contraire en s’inscrivant sur le registre national des refus et en renvoyant le formulaire de refus et une copie de notre pièce d’identité.
150 000 personnes l’ont fait à ce jour. Aujourd’hui la procédure est maintenue mais simplifiée par une possibilité d’inscription en ligne et par la possibilité d’exprimer sa volonté par écrit ou de vive voix auprès de ses proches. Il faudra tout de même que les familles retranscrivent cette volonté.
Autre nouveauté, on pourra aussi exclure des organes qui parfois bloquaient l’accord des familles comme les yeux ou le cœur.