Une mutuelle pour tous, adaptée aux besoins de chacun

Actualités CNM Prévoyance Santé

lundi 09 mai 2016 Par CNM

> Haro sur le poisson !

Une enquête de 60 millions de consommateurs pointe une nouvelle fois du doigt le poisson comme « pourvoyeur » de substances chimiques.

Mercure, arsenic, cadmium… le poisson que l’on croyait bon pour la santé contient des métaux lourds et des composants chimiques qui peuvent se révéler dangereux surtout pour les personnes en situation de fragilité : seniors, jeunes enfants et femmes enceintes.

L’enquête du magazine 60 millions de consommateurs attirent plus particulièrement notre attention sur les boites de thon qui remportent la palme de la toxicité avec de l’arsenic mais aussi des traces d’abats, d’ovocytes et d’arrêtes ! Certaines marques semblent s'en sortir mieux que d’autres et ce ne sont pas forcément les plus connues !

Alors faut-il arrêter de manger du poisson ? Tous les poissons ne sont pas concernés de la même façon par la présence de métaux lourds dans leur chair. Les plus gros, les prédateurs comme le thon, sont les plus concernés car les doses de mercure, par exemple, s’accumulent tout au long de la chaîne alimentaire. Il vaut donc mieux consommer de plus petits poissons comme le hareng, les maquereaux ou les sardines.
 
Enfin, il ne faut pas oublier que ces substances ne sont présentes qu’à des doses infinitésimales et que les omégas 3 contenus dans le poisson sont quant à eux essentiels à notre organisme. Préférez, dans la mesure du possible, les poissons frais achetés chez votre poissonnier, à chair blanche et assez bas dans la chaine alimentaire.

Pour en savoir plus : http://www.60millions-mag.com/2016/04/20/qu-y-t-il-dans-nos-boites-de-thon-10372