Fil d'ariane

Chocolats de Pâques

œufs de pâques

De la poule ou de l’œuf… Vive le chocolat !

A Noël et Pâques, le chocolat est à l’honneur pour notre plus grand bonheur ! Mais savez-vous pourquoi on mange des œufs en chocolat à Pâques ? On vous dit tout !!!

Au début était l’œuf…

Avant d’être une gourmandise en chocolat, l’œuf symbolise l’origine du monde, le renouveau, la vie ! Pendant l’Antiquité, les Perses s’offraient des œufs de poules au printemps pour marquer la fin de l’hiver et la renaissance de la nature. Pour les chrétiens, Pâques correspond à la fin du Carême et à la Résurrection du Christ. Pendant cette période de jeûne, il était interdit entre autres de consommer des œufs alors même que les poules continuaient de pondre ! A la fin du Carême, plutôt que de laisser perdre ces œufs, les familles prirent l’habitude de les décorer et de les offrir en guise de cadeaux lors du dimanche de Pâques.

Ainsi pendant très longtemps, les œufs de Pâques n’étaient pas du tout en chocolat mais de simples œufs cuits ou vidés et décorés. Ce n’est qu’au XVIII siècle que l’idée de remplir de chocolat liquide commence à se répandre. Avec l’apparition des moules, naissent les fameux œufs tout en chocolat devenus les incontournables gourmandises de Pâques.

Et comme on ne pouvait laisser les œufs orphelins, madame la poule n’a pas tardé à rejoindre sa progéniture sur les étals de confiseurs ! Suivies de toute la basse-cour, des poissons, paillons, et autres ! Et même du lapin ! Ce dernier nous vient d’Allemagne et plus particulièrement de la déesse Ostara et symbolise la fertilité.

Mais pourquoi les cloches ?

L’explication est une nouvelle fois religieuse. Pendant le Jeudi Saint et le Dimanche de Pâques, il est interdit de sonner les cloches afin de marquer le deuil du Christ. Les adultes, jamais avares d’histoires à raconter aux enfants, avaient justifié ce silence par le départ des cloches vers Rome afin de se faire bénir par le pape. A leur retour, elles cachaient des œufs dans les jardins que les enfants devaient retrouver. Cette chasse se déroule normalement le dimanche car c’est dans la nuit du samedi que les cloches peuvent se remettre à sonner.

 

Je partage cet article

titre actu

ARTICLES SIMILAIRES


  

 

Agrégateur de contenus

Nos vidéos

Découvrez l' ensemble des vidéos de la CNM ici

 

Agrégateur de contenus

Migraine
femme se touchant les tempes

Migraine : pourquoi les femmes en souffrent pendant leurs règles

Les femmes sont deux fois plus sujettes aux migraines que les hommes et les chercheurs savent depuis longtemps que les fluctuations hormonales jouent un rôle important.

Les maux de tête pendant les règles sont aussi appelés migraines cataméniales ou migraines menstruelles. Ce sont des crises de migraines directement liées au cycle féminin et aux hormones. De nombreuses sont menées afin de comprendre ce lien hormones/céphalées et soulager les femmes qui en souffrent.

Migraine et règles : un peptide dans le collimateur !

Les maux de tête pendant les règles se caractérisent par des douleurs pulsatiles sur le côté de la tête. Ces douleurs s’accompagnent parfois de nausées, de vomissements ainsi que d’une sensibilité accrue à la lumière ainsi qu’au bruit. Ces migraines sont récurrentes, prolongées et intenses pouvant aller jusqu’à être handicapantes pour les femmes qui en souffrent.

Des chercheurs de Berlin ont concentré leurs recherches sur un neuropeptide* : le "calcitonin gene-related peptide (CGRP)". Il s'agit d'une substance naturellement présente dans l'organisme. Cependant, lorsqu'une personne a une migraine, des niveaux croissants de ce peptide sont libérés, ce qui dilate ou élargit de manière significative les vaisseaux sanguins dans le cerveau et provoque des maux de têtes parfois violents.

Afin de comprendre si un lien existait réellement entre menstruation et migraine, les chercheurs allemands ont suivi 180 femmes souffrant de migraines et ayant un cycle menstruel régulier, atteintes de céphalées et ayant une contraception orale ou présentant des maux de tête après la ménopause. Lorsque les données ont été comparées à celles de femmes souffrant pas de céphalées, il est apparu que les participantes migraineuses ont des concentrations de CGRP plus élevées dans le plasma et le liquide lacrymal pendant les règles. Le neuropeptide a donc un rôle certain dans le lien règle/migraine.

Comment soulager les migraines des règles

Vous pouvez essayer de vous soulager comme avec toutes les migraines :

  • Allongez-vous et reposez-vous dans un endroit calme, dans la pénombre si la lumière vous gêne,
  • Prenez un antalgique comme le paracétamol ou si vous n’avez pas de contre-indication un anti-inflammatoire non stéroïdien (ibuprofène)
  • Buvez de l’eau et même du café car c’est un vasoconstricteur.

Il existe aussi des traitements hormonaux et naturels contre la migraine cataméniale.
Dans le premier cas il est indispensable de consulter votre professionnel de santé qui déterminera le traitement le plus adapté.

Le traitement naturel de la migraine cataméniale

Si vous ne souhaitez pas prendre d’hormone ou de traitement allopathique, l’homéopathie, les huiles essentielles ou la relaxation, l’acupuncture peuvent vous aider.
Par exemple, la menthe poivrée en massage sur les tempes peut soulager vos maux de tête. Demandez conseil à votre pharmacien pour ne pas faire d’erreur de dosage ou d’utilisation.
Cependant sachez qu’il n’existe malheureusement pas de remède miracle et que ces migraines restent très difficiles à traiter.

 

*Neuropeptide : Peptide sécrété par un neurone et ayant essentiellement une fonction de neuromodulateur.

Je partage cet article