Fil d'ariane

Chapelure

Casiopeea

femme à vélo

L’Association Casiopeea a relevé le défi !

Depuis 4 ans,  la CNM apporte son soutien à l’association Casiopeea qui permet à des femmes souffrant ou ayant souffert d’un cancer de se réapproprier leur corps par le sport. Cette année, après un report en raison de la crise sanitaire, les membres de l’association ont pu enfin réaliser leur grand défi : relier Paris à Bucarest en vélo. Parole à Nathalie David, la présidente et fondatrice de l’association.

1 – Pourquoi le défi Paris – Bucarest ?

L’idée  du challenge est née en 2019 pour fêter les anniversaires des deux associations dont je suis la fondatrice : Casiopeea en Roumanie créée en 2010, puis Casiopeea France en 2015.
Je souhaitais que ces deux associations œuvrant pour le bien-être des femmes malades du cancer puissent se rencontrer.

Depuis le mois de février 2021, Casiopeea a lancé le programme « remise en selle », avec le soutien de la mutuelle CNM Santé, accompagnant les femmes en cours de traitement à reprendre une activité physique adaptée. Les femmes volontaires bénéficient d’un vélo d’appartement mis à disposition par Casiopeea et d’un accompagnement personnalisé par des coachs spécialisés en Sport-Santé. Le challenge Paris-Bucarest a représenté, pour les femmes du programme, un vrai projet.

Le challenge a donc deux objectifs :
-    Donner du sens aux participantes du programme « remise en selle »
-    Inviter des femmes roumaines à participer à ce challenge pour donner en Roumanie l’exemple du sport-santé grâce à leur implication.

2 – Comment avez-vous vécu cette aventure ?

Cette aventure est une aventure en premier lieu humaine, puis sportive.

Elle est le fruit d’un travail collectif engagé depuis 2020, et cette préparation de longue haleine a fait de ce challenge un grand moment de partage entre tous les participants. Chacun devait apporter sa contribution journalière.

Le partage avec les hommes a aussi été essentiel car ils ont su nous encourager, en nous disant combien ils étaient fiers de notre engagement et de notre volonté à parcourir chaque kilomètre, dans des conditions parfois très difficiles.

Nous avons été reçus dans chacune des ambassades de France des pays traversés en présence d’autres associations, de représentants du monde politique du pays. La bienveillance et les messages adressés au groupe nous ont portés tout au long du trajet. L’ambassadeur de Roumanie en Hongrie a même parcouru 17km en notre compagnie !

Vivre en groupe n’est pas toujours chose aisée. A chaque arrivée de nouvelles personnes, le noyau dur devait s’adapter, et réciproquement. Nous savions que deux jours seraient nécessaires pour retrouver un bon rythme.

3 – Qu’est-ce que vous, en tant que présidente, retenez-vous de ce défi ?

Ce que je retiens d’un tel défi :
-    Savoir faire confiance aux autres en les responsabilisant
-    Que la réussite du projet passe par une préparation : peu de choses sont laissées au hasard
-    Savoir laisser la place à l’initiative
-    Ce challenge a démontré que les activités de Casiopeea répondent à un réel besoin de s’évader, de réaliser de belles choses en collectif
-    Dans le sport au féminin, tout est possible.

Dans ce challenge, toutes les femmes n’avaient pas le même niveau sportif, et en tant que présidente je suis admirative de toutes ces femmes qui se sont motivées pour parcourir tous les kilomètres. Elles ont mis de côté leur zone de confort. L’énergie positive du groupe les a conduites à se dépasser voire se surpasser et s’étonner elles-mêmes du chemin parcouru.

Si seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. Je n’oublierai jamais leur sourire à l’arrivée !

 

Témoignages

Sophie, participante
Ce challenge correspondait pour moi à une belle reprise sportive après les traitements mais aussi à un challenge humain avec les amies françaises et roumaines de Casiopeea.

Les points forts que je retiens sont le partage avec des gens à travers nos points communs qu’ils soient sportifs ou autres .
Il n’y eut qu’un seul point faible : la météo pas toujours positive surtout à la fin ; le vent broyait mes forces me concernant 😁☹️

En conclusion, je peux dire que ce défi m’a apporté beaucoup de fierté et de joie et que les projets de Casiopeea seront les miens !

Zayda, participante et membre de Casiopeea
Au-delà des dates anniversaire ce défi a été un véritable vecteur d'engagement tant personnel que collectif où j'ai pu faire la démonstration que l'activité physique et en groupe était porteur de tels bienfaits que nous devons  porter haut et fort que le sport ouvre le chemin des possibles et notamment une voie vers la guérison.

Couchée tard, levée tôt,  ne pas oublier chaque matin  les packs de glace, les thermos d'eau chaudes... s'assurer que tout le monde soit prêt et surtout à l'heure pour ne pas impacter la journée car nous avions des fins de journée "petits fours"  ou le protocole n'admettait pas le retard !! hahahaha !!
Au milieu de tout cela, j'ai vécu cette aventure humaine hors du commun avec beaucoup d'allégresse et des fous rires lorsqu' il nous est arrivé de prendre le tracé à l'envers !!! Un jour de pluie de surcroit !

 

Je partage cet article

titre actu

ARTICLES SIMILAIRES